Energy in Future 
 
Dr.-Ing. Dieter Bokelmann - Facts Climate Change & Renewable Energy - Fakten Klimawandel & Erneuerbare Energien - Energie in der Zukunft - Energy Consulting

Solution

Les solutions pour une production d'énergie primaire neutre en CO2, présentées dans le résumé pour le monde et l'Allemagne sont difficiles à mettre en œuvre pour deux raisons:

Tout d'abord, la coordination globale ne fonctionne pas entre les uns et les autres. Ce serait une condition préalable. Parce qu'il y a des pays qui n'ont pas assez de surface pour produire suffisamment d'énergie verte via le solaire et l'éolien. Et d'autres qui peuvent produire plus que ce dont ils ont besoin, il faut donc organiser une distribution. Cette démarche n'aura qu'un succès partiel à court terme.

Deuxièmement, il faudrait multiplier énormément l'activité d'investissement actuelle dans les énergies solaire et éolienne.

Dans l'image ci-dessous, on voit d'abord la solution mondial. Théoriquement et aussi pratiquement, la production d'énergie primaire sans CO2 est possible, toutefois avec les restrictions mentionnées ci-dessus.

Aussi une solution pour l'Allemagne est egalement présentée. Une production énergétique autosuffisante est impossible en raison du manque de surface illustré à gauche (20,84% de la surface de l'Allemagne, y compris un facteur de 1,2 pour l'offshore). Une variante possible est présentée à droite. Ici, environ un tiers de l'énergie primaire nécessaire est générée par l'énergie solaire et éolienne. La surface nécessaire à cet effet est d'environ 150 km sur 150 km. Les deux autres tiers sont générés par des turbines qui fonctionnent à l'hydrogène ou au carburant vert. Il est également possible d'utiliser de petites centrales nucléaires. Les deux centrales devraient produire 400MW chacune. On suppose qu'une superficie d'un kilomètre carré par usine est nécessaire. L'Allemagne compte environ 670 centrales électriques de différents types, en contrepartie environ 600 nouvelles usines seraient nécessaires. Certaines des turbines à gaz existantes peuvent certainement être converties. La superficie totale requise pour ces centrales n'est que de 25 km sur 25. La surface nécessaire à ce type de production d'énergie ne représente qu'environ 1 % de celle nécessaire à l'énergie solaire ou éolienne. En outre, il faut encore importer environ 65 millions de tonnes d'hydrogène (ou similaire). L'hydrogène (ou des combustibles artificiels verts appropriés similaires) étant utilisé d'une part pour le fonctionnement des turbines à gaz. Egalement l´autre part pour l'industrie (par exemple les aciéries) et les transports lourds (camions et éventuellement autobus). Le défi consiste à organiser l'importation de ces quantités de combustible artificiel et à conclure des contrats avec les pays appropriés et transférer le savoir-faire.

Le défi est d´importer 65 millions de tonnes d´hydrogene (ou similaire). Il n'y a pas que l'importation qui doit être réalisée. Le stockage, la distribution et l'utilisation doivent fonctionner. Cependant, l'Allemagne importe aujourd'hui au moins 65 millions de tonnes en total avec la somme de pétrole, charbon et gaz naturel. Ces quantités seront plus necessaires.

La surface requise dans le graphique est plus grande que celle calculée dans les autres feuilles. D'une part, cela est dû au fait que le mix énergétique peut encore être optimisé et d'autre part, il n'est pas non plus nécessaire d'utiliser 100% de l'énergie primaire. En effet, les voitures électriques, etc. sont beaucoup plus efficaces que les moteurs à combustion. Ceci est pris en compte sur les autres pages.

Les données de graphique sont contenues dans le tableau à côté. 

Il y a 3 aspects à considérer:

Aspect 1 : Sur la page tableaux et explications et data compact, il a été expliqué que nous devrions augmenter considérablement les investissements actuels dans le solaire et l'éolien d'un facteur 15. En fait, pour parvenir à une production d'énergie sans CO2 en une génération, c'est théoriquement possible, mais les ressources ne sont ptopablement pas disponibles 41). C'est un défi de trouver les ressources nécessaires à la mise en place accélérée de la capacité d'énergie verte. Cet objectif doit être atteint par une efficacité accrue et une technologie améliorée. Si le problème ne peut être résolu, la part manquante d'énergie verte ne peut en principe être produite qu'avec des centrales nucléaires, mais il convient de l'éviter si possible.

Aspect 2 : Même s'il est possible d'atteindre la neutralité en matière de CO2 en une génération, la teneur en CO2 de l'atmosphère qui aura augmenté d'ici là subsistera. Bien entendu, cela signifie également que la baisse de température qui a déjà eu lieu va se poursuivre. Il faudrait la réduire d'environ un tiers pour atteindre le niveau de l´anée 1900. Cela représente un tiers d'environ 800 gigatonnes de CO2 42). Ce tiers représente 264 gigatonnes de CO2 et cela équivaut à 72 gigatonnes de carbone. Pour cette reduction de carbone il faut planter des arbres. Si on estime 1 m 3 de bois pour un arbre moyen (DxL=0,3mx10m) et une tonne pour un m 3, un arbre stock une demi-tonne de carbone 43). Il faut planter environ 200 milliards (10^9) d'arbres pour stocker cette quantité de carbone. Le niveau de CO2 de l'année 1900 serait alors à nouveau atteint 45), à savoir environ 300 ppm au lieu de 425 ppm. À titre de comparaison, il existe actuellement dans le monde environ 3 trillions (10^12) d'arbres dont le diamètre est supérieur à 10 cm. Soit 3000 milliards d'arbres 44).

Aspect 3 : En fait, la consommation d'énergie dans le monde va encore augmenter. Espérons que la fusion nucléaire deviendra une réalité dans un avenir proche 45) 46). Mais même cela ne permettra pas une croissance infinie sur une planète qui ne peut pas croitre. Une réinstallation des humains sur des planètes appropriées de l'univers restera à jamais de la science-fiction. Si l'on n'investit pas suffisamment dans les énergies vertes, une sixième extinction de masse sur cette planète n'est pas à exclure 47). En outre, la population mondiale ne doit pas continuer à augmenter, mais plutôt diminuer. Le comportement des consommateurs, y compris la consommation de viande, doit être modifié. Les deux dernières recommandations sont cependant suffisamment connues. 

Veuillez transmettre le lien de cette site web à vos amis et collègues, merci. 

Traduit aussi avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)